L'inclusion dans l'emploi, qu’est-ce que c’est ?

Aujourd'hui, plus de deux millions de personnes sont en situation d'exclusion. Pourtant elles souhaitent travailler, mais pour différentes raisons elles ne retrouvent plus le chemin de l'emploi (âge, santé, mobilité, origine, qualification, interruption de carrière, etc).

L'inclusion dans l'emploi, c'est agir pour que ces personnes retrouvent espoir, résolvent leurs difficultés, décrochent à nouveau un travail, touchent un salaire et se projettent durablement dans la vie active.

Des collaborations inspirantes à découvrir.

Aujourd'hui, des entreprises ont déjà franchi le pas de travailler avec le secteur inclusif. Des exemples de belles collaborations.

Je découvre

Quels sont les avantages à travailler avec les structures inclusives ?

Prestations de qualité et de proximité pour contribuer à la dynamique de votre territoire

Collaboration avec près de 5000 structures qui interviennent sur des secteurs innovants (écoconstruction, valorisation des déchets, restauration circuits courts, conciergerie…)

Solution RH souple et réactive pour vos métiers en tension, vos hausses d’activité, vos démarches de recrutement ou de sous-traitance.

Savoir-faire spécifique en matière de clauses sociales pour assurer vos appels d’offres publics et optimiser vos chances

Soutien de l’emploi en situation de handicap tout en réduisant vos contributions Agefiph/Fiphfp

Incarnation de votre démarche RSE et valorisation de votre image via des achats responsables, à impact positif

Les questions fréquentes

Par qui être accompagné lorsqu’on débute ses achats ?

En fonction de vos besoins, différentes structures sont là pour vous aider. Retrouvez bientôt ces acteurs sur le marché de l'inclusion.

Qu’est ce que la loi OETH ?

Les SIAE recrutent des personnes en difficulté d’insertion sociale et professionnelle. Ces personnes employées sont très encadrées par leur structure , ce qui permet de délivrer des prestations de même qualité que les entreprises classiques.

Quelle différence avec l’ESS ?

L'économie sociale et solidaire désigne un ensemble d'entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations, ou fondations, dont le fonctionnement interne et les activités sont fondés sur un principe de solidarité et d'utilité sociale (hébergement, action sociale, économie circulaire…). L’IAE et le secteur du handicap font bien partie de l'Économie Sociale et Solidaire (ESS). Ils ont une place à part en raison de leur relation étroite avec les politiques publiques de l'emploi, de leurs modèles économiques et de leur place dans le tissu économique et social.

Pour plus d’information sur l’ESS

Comment fonctionne la contribution agefiph ?

L'article L5212-2 du Code du Travail prévoit que tout employeur doit employer, dans la proportion de 6 % de l'effectif total de ses salariés, des personnes en situation de handicap. Une entreprise concernée par l’obligation d’emploi peut s'en acquitter en sous-traitant auprès du secteur adapté, du secteur protégé ou auprès de travailleurs handicapés indépendants.

Pour plus d’information sur l’agefiph

Est-ce différent de travailler avec un prestataire classique ou inclusif ?

Si votre entreprise atteint ou dépasse l’effectif de 20 salariés, vous devez compter au minimum 6% de personnes handicapées dans votre effectif. Pour répondre à cette obligation, vous pouvez notamment sous-traiter avec le secteur protégé (ESAT) ou adapté (EA).

Pour plus d’information sur l’OETH

Les acteurs de l’inclusion dans l’emploi

Les réseaux de L’IAE

Les réseaux de l’Insertion par l’Activité Economique sont des unions de structures qui défendent les intérêts de leurs adhérents et qui les accompagnent sur plusieurs missions :

  • L’animation du réseau de l’Insertion par l’Activité Economique
  • Mise en valeur des Structures de l’Insertion par l’Activité Économique et de promotion des valeurs de l'Économie Sociale et Solidaire.
  • Intermédiation avec les acheteurs et articulation avec les facilitateurs
  • Création de groupement de prestataires (co-traitance)

Chaque réseau a ses propres spécificités mais se rejoignent autour d’ambitions communes :

  • Valoriser les initiatives existantes
  • Capitaliser les savoir-faire des adhérents, partenaires et réseaux
  • Respecter les valeurs de l'Économie Sociale et Solidaire en plaçant les hommes et les femmes au coeur de l’économie : la personne et l’objet social priment sur le capital.
Les facilitateurs

Le facilitateur offre un appui pour mettre en œuvre des clauses sociales dans la commande publique. Il vise à développer l’insertion des personnes éloignées de l’emploi en s’assurant auprès des entreprises qu’elles en recrutent un pourcentage afin de répondre aux besoins des marchés publics. Crée en 2007, cette fonction est exercée par plus de 300 professionnels.

Accéder à une documentation sur les facilitateurs

Contacter les facilitateurs de son territoire

Campus de l'inclusion

Le Campus vous accompagne dans le développement de pratiques inclusives dans votre entreprise. Acheter / Recruter / Partager / Innover plus inclusif. Un programme résolument pragmatique de 6 mois, 4 rencontres, 1 plan d’action et 1 suivi individuel par un expert

Accéder au campus de l'inclusion

SIAE ou Structure d’Insertion par l’Activité Économique.

L’IAE est un accompagnement dans l'emploi proposé par certaines structures à des personnes très éloignées de l'emploi pour faciliter leur insertion sociale et professionnelle.

L'IAE s'adresse aux personnes particulièrement éloignées de l'emploi : Chômeurs de longue durée, personnes bénéficiaires des minimas sociaux (RSA…), Jeunes de moins de 26 ans en grande difficulté, Travailleurs reconnus handicapés.

Source service-public.fr

4178 SIAE en France
140 000 salariés en insertion

Secteur du Handicap ou STPA

STPA est un accompagnement dans l'emploi proposé par certaines structures à des personnes en situation de handicap.

2 types de structures : les ESAT (Etablissements et Services d’Aide par le Travail) et les EA (Entreprises Adaptées)

2 250 structures du STPA
26 000 travailleurs handicapés
en EA
+120 000 travailleurs handicapés
en ESAT

Les typologies de structures

Ateliers et chantiers d’insertion (ACI)

Les ateliers et chantiers d’insertion proposent un accompagnement et une activité professionnelle à des personnes en parcours d’insertion. Ces activités s’inscrivent dans le champ de l’utilité sociale, ce qui permet de ne pas distordre la concurrence. La commercialisation de leurs biens est encadrée : les recettes engendrées ne peuvent couvrir qu’une part inférieure à 30% des charges liées à leurs activités (50% dans certains cas).

Source Avise

Entreprises d’insertion (EI)

Les entreprises d’insertion s’inscrivent dans le secteur marchand. Elles fonctionnent comme des entreprises classiques, leur chiffre d’affaires étant en grande partie le fruit de la commercialisation de leur offre de biens et services. Elles ont pour spécificité d’embaucher des personnes en parcours d’insertion.

Entreprises de travail temporaire d’insertion (ETTI)

Les entreprises de travail temporaire d’insertion œuvrent dans le champ de l’intérim en ayant pour spécificité de proposer des missions auprès d’entreprises utilisatrices à des personnes en parcours d’insertion.

Associations intermédiaires (AI)

Les associations intermédiaires assurent l’accueil, le recrutement et le suivi de personnes en parcours d’insertion et mettent à disposition ces dernières auprès d’utilisateurs (entreprises, associations, collectivités locales ou particuliers) dans le cadre de contrats de mise à disposition. Leur activité est ainsi le prêt de main d’œuvre à titre onéreux mais à but non lucratif.

GEIQ

Le Geiq est un Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification, une association pilotée et gérée par ses entreprises adhérentes, mobilisées pour favoriser l’insertion des personnes éloignées du marché du travail grâce à l'alternance.

Source les GEIQ

Entreprises adaptées (EA)

Les entreprises adaptées permettent à des personnes en situation de handicap d’accéder à l’emploi dans des conditions adaptées à leurs capacités. Elles les accompagnent dans leur projet professionnel et peuvent être une passerelle vers d’autres employeurs privés et publics.

Source Unea

Établissements ou services d'aide par le travail (ESAT)

Les établissements ou services d'aide par le travail (ESAT) (couramment encore appelés « centres d'aide par le travail » ou CAT) sont des établissements médico-sociaux qui relèvent, pour l'essentiel, des dispositions figurant dans le code de l'action sociale et des familles.

Source travail-emploi.gouv.fr

Les clauses sociales

Les clauses sociales conditionnent l’exécution ou l’attribution d’un marché en fonction des critères liés à l’emploi ou à la lutte contre les exclusions.

Imposée par l'acheteur, elle s'impose à l'entreprise qui doit respecter le cahier des charges.

Source Code des Marchés Publics (article 14, 53,30,15, 5)

Responsabilité sociale des entreprises

Travailler avec les structures d’insertion et des structures du STPA est un excellent moyen pour engager une démarche RSE.
Cela permet de contribuer activement à l’insertion de personnes éloignées de l’emploi ou en situation de handicap, tout en répondant à un besoin réel de l’entreprise. Le recours à ces prestataires permet ainsi d’allier impact positif et performance.

Contribution Agefiph /Fiph

Il existe plusieurs solutions pour réduire votre contribution Agefiph/FIPH, dont :

  • Recruter directement des salariés handicapés.
  • Sous-traiter au secteur protégé ou adaptéInformation FIPHP : La mise à disposition par une association ne peut donner lieu à déduction.

Information FIPHP : La mise à disposition par une association ne peut donner lieu à déduction.

Pour plus d’information sur le Fiph

En effet, l'employeur peut s'acquitter partiellement de ses obligations en passant des contrats de fourniture, de sous-traitance ou de prestations de services avec :

  • des entreprises adaptées (EA)
  • des centres de distribution de travail à domicile (CDTD)
  • des établissements ou services d’aide par le travail (ESAT)
  • des travailleurs indépendants handicapés

Pour plus d’information sur le Agefiph